Photographier ses iris soi-même: comment faire?

Comment prendre une photo de vos iris

L’analyse iridologique révèle l’état actuel de votre santé, c’est-à-dire, celui des tissus de tous les organes de l’organisme. Elle nous indique les congestions, les stagnations, les obstructions, l’inflammation, la dégénérescence éventuelles qui peuvent affecter certains organes, ainsi que la vitalité entre autres. Il est donc tout à fait possible d’identifier les systèmes/organes qui ont le plus besoin d’attention.

Instruction

Afin d’établir un profil iridologique, j’aurai donc besoin de photos claires et précises des deux yeux.

1.Tout d’abord, il serait préférable d’être à deux pour prendre la photo de vos iris. Ce serait beaucoup plus facile.

Vous aurez besoin d’un appareil photo ou de votre smartphone. Il doit s’agir de l’appareil de meilleure qualité que vous ayez. Un appareil photo numérique fait très bien l’affaire, tout comme un appareil photo compact. Un i-phone ou un android donnent également de très bonnes images. Et vous aurez aussi besoin d’une lampe torche.

2.Veillez à être loin des fenêtres pour éviter toute réflexion de lumière qui peut couvrir des zones importantes de l’iris, ce qui rendrait impossible l’analyse.

3.Utilisez vos doigts pour ouvrir l’œil entièrement, ceci pour avoir une image entière de l’iris (la sclérotique ou le blanc de l’oeil y compris).

4.Regardez bien en face de l’appareil tandis que la personne qui vous aide prend la photo tout en tenant la lampe torche collée du côté droit ou gauche selon l’œil. La lampe torche permettra une vision latérale en profondeur de l’iris.

5.Veillez à ce que le flash ne crée pas de tache blanche sur la photo. Si c’est le cas, et ça le sera sûrement, prenez d’autres clichés en faisant en sorte à ce que les taches blanches soient disposées ailleurs à chaque fois. Et envoyez-les moi tous.

6.Enfin, il faudra renommer la photo « iris droit » si c’est l’œil droit, et « iris gauche » si c’est l’œil gauche.

Voici à quoi devrait ressembler une photo correcte d’un iris :

irisexemflash

Voici en bas une photo d’un iris en 3D. On peut l’obtenir en changeant de positionnement, de flash et de lumière.

irisexemok

Surtout, rappelez-vous de prendre plusieurs clichés de chaque iris. Plus c’est détaillé, mieux c’est. L’important est que le cliché soit net.